Biographie

Steve Tracy, né Steve Crumrine, est un acteur américain d'origine juive né le 3 octobre 1952 à Canton (Ohio), il a fait ses études à l'université du Kent, au département théâtre de la « LACC's Theatre Department » et à l'atelier de comédie de Harvey Lembeck's.

Ses débuts dans le cinéma ont été dans un film pornographique Gay des années 70 en 3D appelé Heavy Equipment de Tom Desimone. Il y joue le rôle de Chester, un raté qui travaille dans une librairie et qui, après avoir reçu un livre de magie offert par un clochard, se change en un alter-ego sexy qui obtient au lit n'importe quel homme, puis il enchaîne avec le rôle d'un jeune homme du prénom de Rhett dans le film Beneath the Valley of the Ultra-Vixens, comédie érotique, avec l'actrice mexicaine Kitten Natividad.

Michael Landon producteur et acteur de la série culte des années 80 LA PETITE MAISON DANS LA PRAIRIE  le remarque alors et l'engage pour le rôle de Percival Dalton dans la série . Alison Arngrim a recueilli à son sujet de nombreuses critiques positives, qui ne cessent pas même après la fin de la série. Elle cite de nombreuses anecdotes dans son autobiographie et notamment que Michael Landon vint vers elle et lui dit " Tu vas te marier, il est petit, il a du caractère", et s’écria en triomphant, " il est juif ! ". Steve se montra très audacieux, il marqua un point en ayant dans sa poche de poitrine gauche un flacon de spray buccal Binaca qu'il pouvait utiliser avant chaque baiser. Sa dernière apparition à la télévision est en 1987 dans « la vallée de l'autre monde» diffusée juste après sa mort.

Mais Steve Tracy a aussi eu deux rôles intéressants au cinéma : dans Desperate Moves, un film à petit budget dont il était le héros en 1980 (une histoire d'amour sur fond de skate board) il y joue le rôle d'Andy Steigler ,et dans American Class (1982) pour lequel il s'était rasé le crâne, car il jouait un adepte de Krishna.

 

A l'âge de 32 ans, Steve apprend qu'il a le sida, et décide de rendre publique sa maladie, dans une émission américaine de l'époque A.M. Los Angeles ainsi qu'au sein du journal américain The National Equirer, magazine tabloïd à scandales a une époque où tres peu de célébrités osent encore. C'était aussi une époque où l'on connaissait très peu de choses sur la maladie. Alison Arngrim s'est depuis beaucoup investie contre cette maladie.

Alison Arngrim, lors d'une interview dans le magazine TETU, dit :" J'ai vu la souffrance de Steve Tracy, le comédien qui incarnait mon mari dans les dernières saisons de la série. Il était gay, mais peu de gens à part moi le savaient dans l'équipe. Il a dit publiquement qu'il était «bisexuel», c'était encore très rare dans les années 70. Il a appris qu'il était contaminé au début des années 80, alors qu'on savait encore peu de choses sur la maladie. Il a été extrêmement courageux. Il était d'accord pour tester de nouveaux médicaments, en disant que même si ça ne marchait pas sur lui, cela serait utile pour d'autres. Auprès de lui, j'ai vu à quel point l'ignorance pouvait blesser, j'ai vu ses souffrances. Après sa mort, j'ai tenté à mon niveau d'être active et d'attirer l'attention de l'opinion sur cette situation." Beaucoup d'amis se détournèrent de lui, sauf Alison Arngrim qui restait toutefois avec lui.

Les acteurs de la petite maison font front à ses côtés : sa fidèle confidente Alison Arngrim,qui l'accompagne régulièrement à l'hôpital, mais aussi Melissa Gilbert qui organise une soirée dans son appartement en l'honneur de Steve, et y convie la plupart des anciens héros de la série.

Le dernier vœu de Steve a été exaucé puisque ses cendres ont été dispersées sous le signe Hollywood à Hollywood Hills, Los Angeles, sous la lettre «D».

Pour des millions de téléspectateurs il restera Percival, le petit homme qui a réussi à dompter la peste Nellie.

 


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.